Gérer nos émotions, au mieux

Gérer nos émotions, au mieux

L’émotion est une énergie.

Elle nous dit quelque chose ; elle est un moteur

Le mot « Emotion » vient de l’ancien français « motion » qui signifie « mouvement », emprunté au latin « motio » signifiant  » action de mouvoir, mouvement, trouble, frisson (de fièvre) ».

Pourquoi apprendre à mieux gérer nos émotions ?

Apprendre à la reconnaître et à mettre des mots sur notre émotion est important. Mieux nous pouvons l’identifier, plus cela nous aidera à la gérer. L’idée est plutôt d’en faire quelque chose, que de l’inhiber, de la freiner, ou de la nier.

Aussi, nous devons apprendre à :

  • Eviter ou réduire ses effets néfastes comme par exemple, la perte de contrôle, la somatisation…
  • Choisir comment et jusqu’où vivre l’émotion : cela implique devenir plus autonome, être plus maître de sa vie.
  • Pouvoir privilégier des sentiments et émotions agréables et positives.

Il s’agit de développer notre « intelligence émotionnelle » (Daniel Goleman) ou notre « intelligence du cœur » (Isabelle Filliozat). La sophrologie nous aide à développer notre intelligence émotionnelle.

Comment apprendre à mieux gérer nos émotions ?

En sophrologie, nous développons la conscience de nos sensations et perceptions.

1 – Les sensations nous arrivent automatiquement. En effet, nous sommes par essence des récepteurs de sensations-informations.

Sensation vient de « sensasio = compréhension ». La sensation est la réaction du corps en réponse à une stimulation physique, qu’elle soit interne ou externe. C’est notamment capté par nos sens : vue, ouïe, odorat, toucher, goût.

La sensation peut être physique (froid, chaud, douleur physique, fourmillement…) ou psychologique (angoisse, stress, peur…).

2 – La perception de cette sensation est également automatique : notre cadre de référence, nos sentiments… agissent inconsciemment.

Le terme vient de « perceptio = action de recevoir ». En psychologie, elle consiste en une fonction par laquelle se représente les objets.

La perception d’un phénomène est une lecture de la réalité. Elle serait donc la représentation que nous avons, en fonction de notre propre cadre de référence, de notre vécu, de nos expériences, de nos croyances…

3 – D’où en sophrologie, l’importance de développer la conscience de nos sensations et la perception.

Il s’agit de prendre conscience des phénomènes et de les observer sans jugement.

La sensation serait donc une donnée objective et la perception, un phénomène subjectif.

Ainsi, une odeur (sensation) peut nous rappeler le souvenir d’une grand-mère (perception positive) ou au contraire une « Tatie Danielle » (perception négative).

En prenant conscience de nos sensations et perceptions, nous pouvons agir en amont sur nos émotions.

Mieux gérer nos émotions suppose d’avoir clarifié pour nous-mêmes la différence non seulement entre sensation et perception, mais aussi entre émotion et sentiment ; puis, de comprendre les mécanismes d’interaction qui existent entre ces 4 phénomènes.

 

Le sentiment est la fonction par laquelle un être humain peut évaluer, juger, apprécier la valeur des choses et des situations à partir de l’émotion.

Pouvons-nous gérer nos émotions ?

Pouvons-nous maîtriser nos émotions ? Faut-il les contrôler, les gérer ?

Les émotions sont vitales, elles nous permettent de nous adapter dans un monde en changement. Cela devient un problème lorsqu’elles sont inadaptées, disproportionnées ou encore excessives ; et qu’elles sont vécues comme une souffrance ou un déséquilibre.

1 – Si nous sommes incapables de contrôler nos émotions, nous pouvons :

  • Perdre le contrôle,
  • Développer des difficultés relationnelles,
  • Perdre en efficacité,
  • Développer des problèmes de santé.

Inversement une bonne gestion des émotions favorise la créativité, les relations, l’efficacité, la bonne santé…

2 – Contrôler nos émotions suppose d’agir à 3 niveaux :

  • Les manifestations corporelles enclenchées par le système nerveux sympathique au moment d’une émotion.

« En avoir plein de dos », avoir « la trouille au ventre », « se faire de la bile » « avoir les reins solides » sont autant d’expressions qui nous révèlent la relation étroite entre nos émotions et notre corps.

Lorsque nous sommes fiers, tristes ou heureux, nous éprouvons des sensations corporelles localisées dans des zones spécifiques de notre corps.

Carte des émotions_Source PNAS/Aaltoe

Les couleurs chaudes = zone du corps suractivée par l’émotion

Les couleurs froides = zone du corps affaiblie ou ralentie par l’émotion

 

 

Tous, nous connaissons la sensation de boule au ventre, de souffle coupé, d’étau qui se resserre… Ces manifestations corporelles liées aux émotions, nous pouvons les subir ou au contraire décider de les transformer de façon positive.

Pour cela, nous devons apprendre à agir sur notre système parasympathique. Accepter l’émotion, observer sa respiration, lâcher prise, se laisser aller à pleurer mobilisent ce système.

Selon Boon, Davrou et Macquet, stimuler le parasympathique engendre :

  • Un ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire,
  • Une dilatation des artères,
  • Une diminution de la tension artérielle,
  • Une augmentation du péristaltisme intestinale,
  • Un freinage de la transpiration.

Si nous tentons de dominer, nier et repousser l’émotion, nous sommes pris dans un système antagoniste entre “vouloir” (qui stimule notre système nerveux sympathique et déclenche le stress) et “calmer” qui relève du système parasympathique.

Les techniques respiratoires et plus globalement de détente agissent sur cette fonction.

  • Le monologue intérieur (le mental),

  • Et les images persistantes.

Il nous faut arrêter les pensées qui tournent en boucle et les images qui envahissent le mental.

Comment pouvons nous agir ?

Pour cela, la sophrologie propose des outils qui détournent le mental de ce qui provoque et/ou entretient les émotions et sentiments.

Ces 3 mécanismes (manifestations corporelles, monologue intérieur et images persistantes) s’alimentent les uns les autres (cercle vicieux), entraînant des débordements émotionnels et l’installation de sentiments qui s’ils sont négatifs contribuent au mal-être et favorisent l’apparition de nouvelles émotions.

⇒Transformer nos émotions en sentiments positifs : La sophrologie nous aide à anticiper et réduire les émotions négatives en développant la conscience des sensations, sentiments et émotions agréables et positives (cercle vertueux).

Pour transformer nos émotions en sentiments positifs, en sophrologie, nous utilisons des techniques d’activation du positif et de visualisation.

⇒ #3 Créer sa bulle de bien-être

⇒ #4 Vidéo Les 7 couleurs

Apprendre à s’écouter, se centrer sur nos sensations physiques, nommer nos émotions, et les accepter avec bienveillance n’est pas chose facile. Devenir observateur sans juger et sans s’opposer nécessite un « apprentissage ».

Conclusion

Si les émotions sont vitales pour le bon fonctionnement du corps ainsi que pour mener une vie saine, il est néanmoins difficile de sortir seul d’une émotion qui prend le dessus. Une première étape est de prendre conscience de ses émotions et ensuite, de « se mettre en mouvement » pour les apaiser et retrouver son équilibre intérieur.

Le Shiatsu est un autre allié dans le rééquilibrage des émotions.

Le Shiatsu, de par son action directe sur la circulation de l’énergie dans les méridiens, a un impact à la fois sur le physique et le psychique. Il rééquilibre la circulation de l’énergie dans le corps et rétablit par la même occasion l’harmonie corps/esprit.

Après une séance de Shiatsu, nous pouvons observer :

  • Une respiration plus ample avec sensation de libération au niveau de la cage thoracique,
  • Une prise de recul qui peut se prolonger plusieurs jours par rapport à la situation stressante,
  • Un apaisement/détente/sérénité,
  • Un renforcement de l’ancrage,
  • Une sensation de légèreté,
  • Un visage plus souriant, ouvert.

Apprendre à maîtriser et mieux vivre nos états émotionnels, n’est pas un processus inné, mais cela se travaille… C’est là que la Sophrologie ou le shiatsu interviennent, parce qu’il n’est jamais trop tard pour passer à l’action !

Prenez rendez-vous !

 

 

Sources :

  • BOON H., DAVROU Y., MACQUET J.C, La Sophrologie, Retz : 1976.
  • FILLIOZAT Isabelle, L’intelligence du cœur, Paris : JC Lattès,5 mars 1997, 341p.
  • GOLEMAN Daniel, L’Intelligence émotionnelle (Emotional Intelligence: Why It Can Matter More Than IQ, 1996).
  • JEANNE Véronique, Comment tu te sens ? Apprenez à votre enfant à comprendre et apprivoiser ses émotions, Ed. DE BOECK SUP : 9 septembre 2020, 160p.
  • LEFEVRE-VALLEE Isabelle, La sophrologie par les contes : 5 histoires pour apprivoiser ses émotions et s’épanouir sereinement, Kiwi : 9 décembre 2020, 77p.

 

#6 vidéo Le lac calmant

#6 vidéo Le lac calmant

Le lac, représentation du calme !…

Symboliquement le lac représente une étendue d’eau paisible.

Cette technique peut être réalisée en position couchée.

Elle permet de faire le point sur nos agitations internes, pour les accepter et gagner en sérénité.

Aidons notre mental à s’apaiser en imaginant un lac.

Installons-nous confortablement et fermons nos yeux.

Prenons conscience des différents points de contact de notre corps, au niveau des pieds, au niveau des fesses, au niveau du dos…

Sentons notre souffle… l’air frais qui entre et… l’air tiède qui sort…

Se relier à notre souffle c’est se relier à la vie en nous…

Laissons se faire notre respiration, sans rien changer, sans jugement, avec bienveillance… accueillons…

Si des pensées viennent à nous entraîner au loin… et… c’est normal… Doucement, ramenons notre attention sur notre respiration…

Relâchons notre visage… notre dos… nos bras et nos mains…

A chaque respiration, nous sommes un peu plus détendus…

Relâchons nos jambes et nos pieds…

Et à chaque respiration, un peu plus détendu… Laissons aller nos tensions au rythme de nos expirations…

Nous pouvons maintenant imaginer un lac…

Comment est ce lac ? Quel est le moment de la journée ? Y-a-t-il des couleurs, une luminosité ? Quelle est la végétation autour du lac ? Est-ce que nous entendons un clapotis ? Ou des chants d’oiseaux ? L’air que nous respirons a-t-il une odeur particulière ?

Nous pouvons observer le lac de plus près… Dans un lac calme souvent l’eau est transparente, la surface est lisse… Parfois le vent agite la surface du lac… tout comme les pensées et les émotions qui tournent dans notre tête…

Nous observons le calme de ce lac… la sérénité qui s’en dégage, la tranquillité… Est-ce que ce calme se reflète en nous ? Où est-ce qu’il se manifeste ? Dans quelle partie de notre corps ?

Avec ce lac paisible, nous nous imprégnons du calme profondément… au niveau des sensations dans notre corps…

Peut-être que notre cœur bat plus calmement…

Prenons conscience du calme que ce lac évoque en nous…

Si une tempête se déchaîne en surface… le fond du lac reste tranquille… Nous nous connectons à cette sérénité qui habite tout au fond de nous… un calme auquel nous pouvons nous relier chaque fois que c’est bon pour nous… utile… bienfaisant…

Ce ressenti du lac ouvre cet espace loin des préoccupations, des inquiétudes, des émotions… colère, tristesse ou peurs… Quelles sont nos sensations ? Nettes ou presque imperceptibles… Nous accueillons…nous observons…

Dès que nous en avons besoin, à un moment de stress, avant une rencontre, voilà… Cette image et ce ressenti du lac peuvent nous aider comme un réflexe de calme que nous installons dès maintenant…

Nous pouvons le réactiver quand nous en ressentons le besoin, de la manière qui nous convient le mieux avec les sensations, mots ou images que nous conviennent le mieux.

Ainsi, nous nous ressourçons efficacement et rapidement.

Puis nous revenons tout doucement à notre respiration… Nous prenons notre temps…

Puis nous ramenons progressivement de l’énergie dans tout le corps…

Et quand c’est bon pour nous, nous ouvrons nos yeux, avec un grand sourire…

#5 vidéo La Main apaisante

#5 vidéo La Main apaisante

 

Je vous propose aujourd’hui, une petite séance de sophro-ludique que j’ai appelée la main apaisante.

Elle s’adresse notamment aux enfants pour qu’ils puissent se détendre grâce à un petit exercice ludique de respiration…

Assis sur notre chaise, nous nous installons confortablement… les pieds bien ancrés, le dos bien droit, la tête dans l’axe…

 

Par exemple, si nous sommes droitier…

Nous plaçons notre main gauche grande ouverte devant nous… nous regardons la paume de notre main, nos doigts en l’air.

Nous allons dessiner le contour de notre main, en nous appuyant sur notre respiration.

Pour cela,

Nous plaçons à la base de notre petit doigt, l’index de notre main droite…

Nous inspirons l’air par le nez, notre doigt remonte le long du petit doigt…

Puis nous expirons doucement l’air par la bouche, en redescendant notre doigt le long du petit doigt, vers l’intérieur.

Et enfin nous faisons une petite pause dans le creux…

Nous inspirons, toujours l’air par le nez  et nous remontons le long de l’annulaire… puis nous expirons en descendant… Pause dans le creux…

Nous inspirons…. notre doigt monte le long du majeur… puis nous expirons… notre doigt redescend… Pause dans le creux…

Inspiration, le doigt monte, le long de l’index… puis nous expirons… notre doigt redescend… Pause dans le creux…

Inspiration, le doigt monte, le long du pouce… puis nous expirons… notre doigt redescend… Pause dans le creux du poignet…

Inspire / Petit doigt / Expire

Inspire / Annulaire / Expire

Inspire / Majeur / Expire

Inspire / Index / Expire

Inspire / Pouce / Expire

3 fois…

Pause d’intégration : accueil des sensations

Nous nous préparons maintenant à notre reprise…

Bougons légèrement les pieds, les mains…

Frottons-nous le visage, les bras…

Baillons, étirons-nous…

Profitons, sourions…

 

 

 

#4 Vidéo Les 7 couleurs

#4 Vidéo Les 7 couleurs

 

Nous allons apprendre à nous détendre et prendre le temps d’apprécier les petites choses que nous offre la vie…

Installation

Nous nous installons confortablement…

Nous pouvons fermer nos yeux… nos oreilles […]

Nous rentrons dans notre monde intérieur…

Confortablement installés…

Nous prenons conscience des points de contact de notre corps : nos pieds… nos fesses… notre dos… notre tête…

Maintenant, nous allons porter notre attention sur notre respiration…

Respirons librement…

A l’inspire, l’air entre par nos narines… A l’expire, l’air sort par notre bouche…

Sentons également le va et vient de notre ventre au rythme de notre respiration…

Si des pensées apparaissent, nous les regardons simplement passer comme des nuages… comme un film extérieur, sans nous y  attarder, nous y attacher… nous accueillons simplement ce qui se présente….

Nous nous concentrons sur notre tête… notre visage…

A chaque respiration, nous sommes un peu détendus, un peu relâchés…

Nous laissons entrer en nous le calme et la paix…

 Nous pouvons porter notre attention sur notre nuque et notre cou

Nous pouvons sentir toutes les tensions de notre cou qui se relâchent… notre gorge…

A chaque respiration, la détente s’installe un peu plus…

Et naturellement, nos épaules vont retomber… ainsi que nos bras, nos avants bras, nos mains, nos doigts… La détente glisse jusqu’au bout des doigts…

Nous laissons notre dos se détendre complètement, tous les muscles de notre dos, dans haut jusqu’en bas, doucement….

A chaque respiration, nous sommes un peu détendus, un peu relâchés…

Nous détendons notre thorax, notre poitrine et à l’intérieur notre cœur bat calmement et régulièrement…

A chaque respiration, nous sommes un peu détendus, un peu relâchés…

Puis, nous relâchons notre ventre

Nous sentons notre ventre se gonfler à l‘inspire et se dégonfler à l’expire… telle une vague… à notre rythme…

Nous sommes parfaitement calmes et détendus…

A chaque respiration, nous sommes un peu détendus, un peu relâchés…

Nous pouvons ressentir les muscles de nos fesses qui se relaxent….

La détente glisse doucement dans nos cuisses… nos mollets… nos pieds jusqu’au bout des orteils…

A chaque respiration, la détente s’installe un peu plus…

Tout notre corps est détendu et relâché… de la tête jusqu’aux pieds…

Agréable perception de toute notre corporalité, sans tensions…

Prenons un temps pour ressentir tout ce qui nous vient en termes de sensations, de phénomènes… dans tout le corps…

Nous pouvons tout d’abord nous imaginer un magnifique flamboyant rouge, rouge vif… comme un coquelicot…

Nous laissons venir sur notre écran mental la couleur rouge

Nous inspirons profondément, comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Continuons notre voyage et imaginons-nous à présent dans une orangeraie

Prenons le temps d’apprécier ces beaux fruits d’un orange savoureux…

Inspirons lentement comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Poursuivons notre voyage et découvrons à présent un champ de tournesols

Apprécions tous ces « soleils » jaunes…

Inspirons tranquillement comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Nous découvrons à présent une forêt verdoyante, apprécions ce vert autour de nous…

Inspirons paisiblement comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Continuons notre route et découvrons devant nous l’immensité de l’océan

Inspirons calmement comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Nous laissons venir l’indigo… 7ème couleur de l’arc en ciel

Nous pouvons prendre le temps d’apprécier cet arc en ciel et ce bleu indigo…

Inspirons doucement comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Enfin, nous laissons venir la couleur violette…. Nous laissons venir sur notre écran mental un petit bouquet de violettes

Inspirons sereinement  comme pour nous l’approprier… Et nous expirons pour bien l’intégrer… en nous…

Laissons ces images s’estomper… Revenons ici et maintenant…

Si nous le voulons, nous pouvons encore profiter de ce moment de détente, en ne pensant qu’à notre respiration, qui se fait spontanément par le ventre…

Avant de terminer, sur l’inspire, nous renforçons notre confiance en nous… notre équilibre corps-esprit… Et enfin, l’espoir pour une vie heureuse et réussie…

Nous nous préparons maintenant à notre reprise…

Bougons légèrement les pieds, les mains…

Frottons-nous le visage, les bras…

Baillons, étirons-nous…

Profitons, sourions…

#3 Vidéo Créer sa bulle de bien-être

#3 Vidéo Créer sa bulle de bien-être

 

Nous allons apprendre à créer notre bulle de bien-être pour lâcher prise et se relaxer…

 

Installation

Nous pouvons fermer nos yeux… nos oreilles […]Regardons autour de nous…, prenons conscience que nous sommes bien là… dans cette pièce… dans cette position assise, confortablement installé… ici et maintenant…

Les bruits s’estompent… Nous sommes dans notre monde intérieur…

Nous sommes confortablement installés au fond de notre chaise…

Nous sentons les zones de contact de notre dos avec le dossier de notre chaise…

Conscient de notre posture assise… bien vertical, bien droit… la tête dans l’axe…

Nous pouvons abaisser nos épaules… relâcher nos bras…

Prendre conscience du contact de nos vêtements sur notre peau… de nos mains posés sur nos cuisses, les doigts relâchés…

Nous sentons le contact de nos fesses avec l’assise de notre chaise… Laissons nos muscles fessiers se relâcher…, laissons-nous porter par notre siège…

Relâchons nos mollets…

Ressentons nos pieds bien en contact avec le sol, comme s’ils pouvaient s’y planter, s’y enraciner…

Prenez quelques instants pour ressentir tous les points de contact de notre corps qui se relâche petit à petit, prend sa place sur notre chaise…

Maintenant, nous allons porter notre attention sur notre respiration… sur son trajet… […]

Nous pouvons sentir l’air frais qui entre dans nos narines à l’inspiration… l’air chaud qui sort à l’expiration…

Sentons à chaque inspiration nos côtes se soulever, puis s’abaisser à chaque expiration…

Laissons nos poumons prendre toute la place qui leur convient…

Respirons librement… Sentons également le va et vient de notre ventre au rythme de notre respiration…

Si des pensées apparaissent, nous les regardons simplement passer comme des nuages… comme un film extérieur, sans nous y  attarder, nous y attacher… nous accueillons simplement ce qui se présente….

Prenons le temps d’apprécier notre respiration…

Maintenant, nous pouvons imaginer une bulle, une bulle de bien-être…

Imaginons-la… comme elle apparaît de manière spontanée à notre esprit…, dans une matière dans lequel nous nous sentons confortablement installé et en sécurité…

Aussi, nous pouvons choisir la couleur qui nous convient… Régler la lumière, la température… Nous sommes de plus en plus conscients de nous-mêmes… Ce temps nous appartient…

Laissons cette image s’estomper… Revenons ici et maintenant…

Si nous le voulons, nous pouvons encore profiter de ce moment de détente, en ne pensant qu’à notre respiration, qui se fait spontanément par le ventre…

Avant de terminer, nous allons renforcer la confiance en nous, notre équilibre corps-esprit et l’espoir pour une vie heureuse et réussie

Nous nous préparons maintenant à notre reprise… Nous prenons conscience de l’endroit où nous sommes… des bruits environnants…

Ressentons nos points de contact avec le fauteuil…

Les yeux toujours fermés, nous allons imaginer le lieu où nous sommes…

Nous laissons progressivement l’énergie, la vitalité… revenir en nous…

Bougons légèrement les pieds, les mains…

Frottons-nous le visage, les bras…

Baillons, étirons-nous…

Profitons, sourions…

#2 vidéo Entre Ciel et Terre… Relaxation imaginative

#2 vidéo Entre Ciel et Terre… Relaxation imaginative

 

 

Assis ou allongé…

Installons-nous confortablement et fermons nos yeux.

Prenons conscience des différents points de contact de notre corps, au niveau des pieds, au niveau des fesses, au niveau du dos…

Nous commençons par porter notre attention sur notre respiration…

A l’inspire, nous sentons l’air entrer dans nos narines… descendre dans nos poumons… dans notre ventre… puis nous sentons l’air partir dans un mouvement d’expire…

Nous inspirons profondément…

Nous expirons calmement…

Nous observons nos sensations… sans porter de jugement…

Si des pensées arrivent, c’est normal… nous ramenons simplement notre attention sur notre respiration… Nos pensées sont comme des nuages que nous laissons passer naturellement…

Nous sommes là… ici et maintenant…. Dans la perception de notre corps…

Nous inspirons profondément…

Nous expirons doucement…

A notre rythme…

Nous pouvons maintenant imaginer une lumière chaude et douce venant du centre de la terre…

Nous pouvons y mettre une couleur… si nous le souhaitons… celle qui vient… ou pas…

Ce filet de lumière monte lentement vers nous…

Nous imaginons la lumière entrer en nous et venir jusqu’à notre nombril, au centre de notre corps…

La lumière se diffuse dans notre ventre.

Nous ressentons un bien-être et un profond sentiment de sécurité…

Nous pouvons alors dire intérieurement : « Je m’ancre à la Terre ».

Nous pouvons maintenant imaginer une lumière venant du Ciel… qui descend vers la Terre et se dirige lentement vers nous…

Cette lumière est resplendissante et pénètre en nous par le haut de notre crâne et descend jusqu’à notre nombril… au centre de notre corps…

Nous pouvons y mettre une couleur… si nous le souhaitons… celle qui vient… ou pas…

Nous pouvons alors dire intérieurement : « Je me connecte au Ciel ».

Cette lumière du Ciel se mélange à la lumière de la Terre… se marie… s’unit… fusionne… au centre de notre corps…

Notre corps est maintenant entièrement envahi par cette lumière qui régénère tout notre être…

Nous nous sentons parfaitement ancré à la Terre et relié au Ciel…

Cette sensation nous remplit de joie…

Nous pouvons imaginer que cette lumière sort de notre corps à travers de nombreux rayons… elle se diffuse autour de nous…

Elle se propage de plus en plus loin…

Nous disons intérieurement : « Je rayonne »…

Nous savourons cet état de plénitude et de reliance entre Ciel et Terre…

Nous continuons de ressentir cet ancrage et cette connexion…

Nous plaçons à nouveau notre attention sur notre respiration…

Nous inspirons profondément…

Nous expirons tranquillement…

Quand c’est bon pour nous, nous prenons une respiration un peu plus profonde… nous ramenons de l’énergie dans tout notre corps… des pieds jusqu’à la tête… Nous baillons… nous nous étirons…

Et lorsque nous le souhaitons, nous ouvrons nos yeux… avec un grand sourire !

Aller à la barre d’outils