Qui suis-je ?

Pour commencer…

« Une tête bien faite dans un corps sain » disait Montaigne.

J’en ai fait mienne très tôt, persuadée que l’esprit ne peut fonctionner sans un corps en bonne santé.
Par ailleurs, je m’intéresse à tout ce qui touche les sciences humaines et sociales, la philosophie, l’histoire, les arts, l’écriture, l’écoute et la compréhension de l’autre. Je lis beaucoup…
S’y ajoute une pratique sportive régulière et une première approche d’une technique psycho-corporelle comme le yoga.

Puis… Quelques clés pour comprendre mon parcours

Et pourtant, mon bac en poche, j’entreprends des études de droit. Besoin de rester ancrée dans le concret ? Je suis la tête dans mes études et les pieds dans les petits boulots. Peut-être suis-je un peu sur-active !

Après un parcours universitaire classique, je continue dans la recherche et notamment dans le domaine des sciences judiciaires. Par ailleurs, j’assure des travaux dirigés pendant 4 ans à l’université, en droit.

Puis, un heureux hasard m’amène à la formation professionnelle et au conseil : j’accompagne mes clients à mieux appréhender les situations juridiques dans leurs entreprises. J’exerce pendant 6 ans en freelance, comme formatrice et consultante juridique. Le temps n’existe pas. J’aime tellement mon travail : pourquoi faire une pause ?

Je malmène mon corps et m’épuise tant sur le plan physique qu’émotionnel. Première rencontre avec Miss Dolorès (Ma Douleur chronique) !

Je me sédentarise en intégrant une entreprise où j’expérimente le monde du salariat. J’y reste 8 ans.

Cette période est également marquée par la présence accrue de Miss Dolorès. Elle me pousse petit à petit, à me recentrer sur moi et à retrouver mes aspirations premières : le développement personnel

J’expérimente différentes techniques psycho-corporelles pour aller vers un mieux-être et je me forme :

2011 – 2017 : Sophrologie caycédienne et spécialisations
2015 : PNL niveau 1
2016 – 2017 : Formations de soins énergétiques (reiki, magnétisme,…)
2017 : Hypnose ericksonienne
2018 – 2019 : Shiatsu bien-être

Plus j’expérimente, plus je m’apaise et plus se dessine le métier que je souhaite exercer.

Entre temps, expatriée pendant 3 ans, à Nouméa en Nouvelle Calédonie, j’ouvre mon cabinet Nautilus Sophrologie en 2015. Je développe essentiellement mon activité en sophrologie.

De retour sur la région toulousaine, en été 2018, je crée mon cabinet Kaluxia, et me spécialise dans l’accompagnement de toute personne confrontée au handicap invisible, et de façon plus large à une difficulté qui génère une souffrance limitante, et ignorée de l’entourage.

Mon accompagnement s’appuie à la fois sur la Sophrologie caycédienne et les différentes approches énergétiques et méditatives que j’ai expérimentées.

Vous accompagner face au handicap invisible est mon leitmotiv !

Renforcer votre « je » pour imaginer, créer et avancer dans votre vie.

Ma première rencontre avec Miss Dolores (Douleur) se situe dans les années « 90 ». On se croise, on se découvre, on s’éloigne… Six ans plus tard, elle me bouscule à nouveau et m’oblige à m’arrêter et à m’occuper de moi. Son message n’est entendu que le temps d’un été.

Deux ans passent et Miss Dolorès se manifeste à nouveau. Et malgré mes efforts s’incrustent. Pourtant, je ne change pas ma façon de faire. Survient alors un accident qui m’immobilise pendant près d’un an.

Miss Dolores s’installe définitivement. Et bientôt, Mister Déprim pointe son nez.

Miss Dolores me « prend la tête » et Mister Déprim me « bouffe mon énergie ». Il est temps de réagir.

Découvrir et conquérir mon « juste équilibre » pour redevenir acteur de ma vie !

En cherchant le moyen de reprendre le contrôle de mon corps, je découvre la sophrologie caycédienne.

J’expérimente puis je me forme à cette méthode globale liant le corps et l’esprit afin de retrouver une certaine sérénité, de m’accepter avec mes limites, de me renforcer et de me créer une nouvelle vie…

De plus en plus certaine, que je dois changer de vie. Je me forme à différentes techniques psychocorporelles comme l’hypnose ericksonienne, des pratiques énergétiques différentes (reiki, magnétisme, soin énergétique selon Luc Bodin, soin angélique, access bars…) ou encore le shiatsu bien-être.

Il s’agit, avant pour moi, de redécouvrir et reconquérir mon corps afin d’apaiser mon mental et mon émotionnel, un peu trop survolté. Je m’apaise.

Mister Déprim me quitte et Miss Dolorès se calme.

Et enfin… De mon handicap invisible… à Vous !

Lorsque je regarde mon parcours, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours considéré que mon corps était solide et que rien ne pouvait lui arriver.

Je faisais attention à lui. J’en prenais soin, avec le niveau de connaissances que j’avais à l’époque. Rien n’annonçait le changement qui allait se dessiner assez rapidement.

Miss Dolores est apparue suite à un premier accident, une chute malheureuse sur la colonne vertébrale. J’avais 20 ans. Symboliquement, il s’agit de l’axe du corps, du gouvernail. Ce premier choc était-il un premier rappel à l’ordre de la vie, comme quoi je n’étais pas sur le bon chemin et que je ne répondais pas à mes aspirations réelles ?

Il y en aura plusieurs, comme un écho au premier, jusqu’au moment où je serai définitivement stoppée dans ma progression et que je revienne à mes aspirations premières.

Même si j’ai adoré les sciences juridiques, et le monde de la formation et du conseil, cela me coupait d’une partie de moi-même qui aspirait à un peu plus de Sérénité, de Créativité et de Liberté.

Votre corps est votre outil
pour agir sur le monde

Pour plus d’informations, contactez-moi :

07 81 87 97 15

kaluxia31@gmail.com

Aller à la barre d’outils